Aimer son corps : pourquoi et comment

0 Commentaire

On travaille toutes les deux avec des femmes qui ont envie de s’éveiller à leur potentiel, à l’amour et à la vie.

Certaines se sont pourtant déjà bien accomplies dans différents domaines, mais toutes sentent que quelque chose leur manque profondément – et souvent, ce manque se manifeste dans des couacs relationnels de plus ou moins grande ampleur.

En accompagnant ces femmes sur leur chemin, on a pu identifier une problématique récurrente et fondamentale. On se penchant dessus on s’est dit que cette problématique empêchait vraiment d’avancer, de trouver la confiance et la radiance dont on rêve, et que travailler avec était la base de tout travail de guérison et d’expansion.

Cette problématique, c’est celle du rapport au corps.

 

La première idée clé, c’est que pour pouvoir vraiment s’aligner avec nos désirs / mener à bout des projets ambitieux sans se laisser ralentir ou arrêter par le doute, la peur / avoir des relations saines, aimer/être aimée… il est indispensable de s’aimer soi-même.

Et la deuxième idée clé, qui remonte encore plus profondément à la racine, c’est qu’il est impossible de vraiment s’aimer soi-même si on méprise son corps.

 

Or, ça nous arrive à toutes de mépriser notre corps !  

Impossible d’y échapper car on vit dans un monde qui valorise

  • Une certaine apparence physique, culturellement déterminée autour de canons idéaux inatteignables
  • L’intellect, dont le corps n’est que le contenant encombrant
  • La performance, rien n’est jamais assez bien, il faut être comme ci comme ça

Et qui a diabolisé et maltraité le corps de la femme en particulier pendant des siècles (faible, sale, dangereux…)

 

Du coup, on récupère cette mentalité, et

  • on considère notre corps comme un fardeau, un boulet
  • on est bourrées de complexes, de tabous,
  • on s’autocritique, on s’autoflagelle
  • on est coupées du plaisir et des informations que notre corps peut nous procurer
  • on est dans un rapport conflictuel à nos besoins primaires quotidiens : manger, bouger, s’habiller,
  • tout le temps en tension et en restriction, en punition

 

Et la conséquence au quotidien,

  • on perd de l’énergie
  • on est dans la négativité voire la tristesse
  • on est fermées, rigides, mal à l’aise, coincées,
  • on se fait pas confiance
  • on est limitées dans le rapport à l’autre, la rencontre, la relation intime
  • en même temps on est fragile et dépendante du regard et de la validation de l’autre

 

Bref on se rétrécit, on se coupe de notre puissance et de notre potentiel – et de l’amour sous toutes ses formes !

 

Alors que quand on aime son corps

  • on gagne en confiance, en assurance, en estime de soi
  • on sent mieux ses désirs, ses limites, on se respecte, on s’honore, on honore la vie en soi
  • on est plus positive, plus ouverte, on prend plaisir à exister
  • on est plus sexy, attirante, magnétique
  • et moins en manque et demande de l’autre

 

Mais ça veut dire quoi aimer son corps ?

Ce qu’on nous propose souvent c’est de changer son apparence pour qu’elle corresponde mieux aux critères de la société : si on échoue on renforce la frustration et la honte, et même si on y arrive on reste dans une attitude de contrôle, de relation superficielle et critique

Le corps reste un ennemi !

 

La solution, c’est de transformer le corps en allié, en ami. Et pour ça il faut le rencontrer, le sentir, l’écouter, le connaître, l’apprécier pour ce qu’il est, comme il est.

 

On a passé des années à essayer plein de choses, et on a sélectionné 3 pratiques tantriques essentielles

Essentielles car

  • simples, rapides, accessibles, agréables, pour que tu puisses les adopter facilement
  • puissantes, efficaces, qui touchent des points fondamentaux

 

On te propose de les tester pendant quelques temps pour transformer ton regard sur toi, ta connexion et ton intelligence corporelle, ta capacité d’accès au plaisir, l’éveil de ta sensualité et de ta puissance de femme.

 Catégorie : Amour & Soin de Soi, Eveil du Féminin, Vidéo
Articles similaires

Laisser un commentaire